Le Tail Tracking, précurseur de l’IBMa (Interaction Bête-Machine)

Suite au lancement de la nouvelle chaîne de télévision canine DogTV, LudoTIC a procédé à une campagne d’analyse et d’optimisation sur un panel de chiens afin de valider, adapter et améliorer le contenu diffusé par ce type de chaînes et d’atteindre les objectifs fixés : « Des programmes scientifiquement étudiés » et adaptés aux besoins des chiens.

DogTV propose des programmes spécifiquement étudiés pour ses auditeurs. Le développement de la chaîne s’est fait sur des bases scientifiques avec l’aide de plusieurs chercheurs, d’une dresseuse de chiens ou encore d’un militant engagé dans les associations pour le bien-être animal. Un groupe test de chiens fût chargé de valider les programmes, qui après correction se composent en trois grandes thématiques, les émissions pour détendre l’animal, le rendre dynamique et enfin lui apprendre les « bonnes manières ».

LudoTIC, spécialiste du comportement humain et en particulier du Eye Tracking (pistage oculaire) a étendu son terrain d’intervention afin de mesurer le niveau de satisfaction des chiens. La méthodologie Tail Tracking (pistage de la queue) permet d’identifier les réactions positives et négatives du chien et son degré d’appréciation des programmes, en fonction de paramètres comme :

  • la vitesse à laquelle il bouge la queue,
  • l’amplitude du battement (à pondérer avec la taille de la queue pour éviter les biais),
  • le nombre de coups/minute,
  • et le délai entre la présentation des images et le premier mouvement du postérieur canin.

Méthodologie précise et non intrusive (il suffit de filmer le postérieur du chien), LudoTIC est confiant dans son élargissement à d’autres espèces afin d’optimiser l’« animal experience », et développer l’Interaction Bête-Machine (IBMa).

Les études réalisées par notre département R&D ont permis en effet de montrer une corrélation significative du nombre de mouvements et de leur amplitude lorsque les chiens regardent une vidéo de type stimulation.

A l’inverse lors de la visualisation de vidéo de type relaxation  les mouvements de la queue sont quasi inexistants.

Bien évidemment, les enjeux de cette étude et les verrous scientifiques à lever ont été de taille, car plusieurs facteurs viennent impacter les mouvements de la queue du chien, en plus des programmes TV auxquels il est exposé, tels que

  • son humeur de la journée
  • la présence du maître dans la pièce et sa distance par rapport au chien
  • la race du chien
  • la longueur de sa queue et le taux de pilosité (impactant la vitesse des mouvements)

Le défi relevé par nos chercheurs a donc été d’isoler et quantifier correctement les réactions émotionnelles et affectives relatives aux stimuli présentés.

Dans une seconde phase et dans la mouvance du « Wearable Computers » LudoTIC envisage d’étendre son étude avec l’enregistrement des mouvements grâce à un système de bracelets connectés. Ces bracelets de queue (Tail Bands) permettent d’obtenir tout au long de la journée un Tail Tracking  lors des différentes activités qui ponctuent « une journée de chien » : déplacements en intérieur, jeux en extérieur, courses, repas, boisson, retour du maître au domicile… Ces mesures systématiques permettront d’identifier une typologie des mouvements de queue correspondant à la faim, la soif, la fatigue, la joie… A partir de ces typologies, une matrice de commandes sera définie afin de rendre possible l’IBMa notamment avec les objets connectés. L’utilisation de kits d’Arduinos ou de tags NFC positionnés sur différents objets, tel des distributeurs de croquettes, et connectés au bracelet de queue permettra de définir précisément le lancement de commandes. Ainsi, le battement de la queue relatif à la faim sera automatiquement identifié par le bracelet qui enverra un signal à l’Arduinos du distributeur de croquettes.

A terme il est envisageable qu’un chien pourra déclencher le programme TV et la diffusion de vidéos appropriées à son état émotionnel afin de faciliter notamment l’apprentissage avec des vidéos à contenus éducatifs, ou bien de l’apaiser et le détendre après une période de stress ou de tension avec des vidéos à contenus relaxants.

A l’inverse du Petbit bracelet connecté pour animaux domestiques présenté au CES 2014 de Las Vegas qui permet au maître de donner des ordres à son animal, le Tail Band permet à l’animal de lancer des commandes à des objets connectés. En ce début avril, L’Interaction Bête-Machine (IBMa)  est en passe de devenir réalité et contribuer à enrichir la sphère du Design Centré Utilisateur (DCU) en l’élargissant de l’humain à l’animal.

 Le Tail Tracking vous intéresse ? Vous avez trouvé cet article passionnant et crédible ?
POISSON D’AVRIL !

Poisson canin

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Teresa Colombi
Docteur de recherche en psychologie cognitive et eye tracking, Ergonome IHM depuis plus de 12 ans et Cofondatrice de la société LudoTIC. Teresa allie la passion pour la recherche à celle de l’application des connaissances en ergonomie cognitive pour l’optimisation des Interfaces Homme-Machine.
0 commentaires

Laisser un commentaire

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ? N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *