Pokémon Go et UX : une histoire de licorne

English version

Pokémon GO, le jeu qui fait parler de lui

Pokémon Go est une application mobile, développée par Niantic et The Pokémon Company, sortie en juillet 2016.

Logo Pokémon Go

C’est un jeu en réalité alternée : il utilise la géolocalisation (le GPS) et la réalité augmentée. Les joueurs doivent se déplacer réellement pour trouver et capturer des Pokémon dans le jeu.

Vue en réalité augmentée de la capture du pokémon salamèche

Depuis sa sortie, ce jeu fait beaucoup parler de lui : énormément de joueurs l’ont téléchargé dans le monde entier et envahissent les parcs et les villes pour chasser des Pokémon.
De nombreux médias se sont penchés sur le sujet, pour en dire du bien comme du mal.
Coté ergonomie, on pourra citer par exemple l’encouragement à la découverte et la qualité de la superposition au monde réel (en bien), ou encore une absence de tutoriel quasi-totale et des interactions qui peuvent être confuses (en moins bien).

Pokémon GO et la sécurité ?

Chez LudoTIC, nous nous sommes intéressés à la sécurité.
Pokémon Go encourage ses joueurs à jouer en se déplaçant dans la rue mais les incite également à regarder l’écran de leur téléphone pendant ces sorties. Cette dynamique inquiète un grand nombre de personnes.
Notre questionnement est donc le suivant : les joueurs sont-ils enclins à regarder majoritairement l’écran de jeu lors de leurs déplacements, au détriment de leur environnement ? Quel est le degré de dangerosité de ce jeu, lorsqu’on se balade dans un centre ville à la circulation chargée ?

L'écran de chargement invite les joueurs à rester attentif

Une chasse organisée à Nice

Du 01 au 05 août 2016, nous avons recruté 9 volontaires avec des profils variés pour tester individuellement le jeu Pokémon GO. Pendant 30 minutes, chaque participant a reçu pour consigne d’attraper un maximum de Pokémon en se déplaçant d’un point A (LudoTIC, 31 rue de Paris) à un point B (Place Massena) et en prenant le même chemin (avenue Jean-Médecin).

Le scénario imaginé est le suivant :
« Vous avez rendez-vous avec un ami dans 30 minutes sur la place Massena. Vous rejoignez ce point de rendez-vous en passant par l’avenue Jean-Médecin. D’ici là, attrapez un maximum de Pokémon. Si vous arrivez en avance sur votre lieu de rendez-vous, vous pouvez vous déplacer librement. »

Image de la map avec point A et point B et tracé de Jean Médecin à la fontaine du soleil

Nous avons équipé chaque testeur de lunettes eye tracking (Tobii Glasses 2) permettant de pister les mouvements de leurs yeux. Cet équipement a permis de comptabiliser le temps passé à observer le jeu et à observer l’environnement et d’identifier dans quelles phases de jeu ou du parcours tel ou tel comportement se produisait.

Cela nous permettait aussi de vérifier s’ils voyaient la licorne…

La licorne : notre Pokémon rare !

Un ludonome déguisé en licorne rose

En se basant sur l’étude de Chabris et Simons « The invisible gorilla », nous avons tenté de vérifier l’attention des joueurs de Pokémon Go. Sont-ils inconscients de leur environnement au point d’occulter une personne déguisée en licorne rose ?

Durant son déplacement, chaque participant a donc croisé un ludonome déguisé en licorne rose. A la fin du test nous avons demandé à chacun s’il l’avait repéré.

Gif montrant un participant qui voit la licorne rose

Ici le testeur a affirmé avoir vu la licorne. Dans cet extrait, on peut voir effectivement qu’il pose son regard dessus.

 

Gif montrant un participant qui n'a pas vu la licorne

Dans cet autre extrait, nous pouvons observer que la licorne passe dans le champ de vision du participant et pourtant il affirme ne pas l’avoir vu à la fin du test.

La compression des vidéos a diminué les contrastes, la licorne apparaît donc plus pâle qu’elle ne l’était en réalité.

Des joueurs inconscients ?

La session de test est tout juste terminée mais nous voulions partager avec vous ces quelques observations :

  • Aucun participant ne s’est mis en danger durant le test.
  • Parmi les 9 participants : 5 ont repéré la licorne et 4 n’y ont pas fait attention.
  • Les joueurs novices regardent plus leur téléphone, les joueurs expérimentés se fient en général plutôt à leur connaissance des lieux et aux vibrations du téléphone pour trouver les Pokéstops (lieux d’intérêt dans le jeu) et les Pokémon.

Nous vous présenterons les résultats plus en détail lors d’un prochain billet.

Notre première astuce si vous comptez jouer à Pokémon Go (ou tout autre jeu avec géolocalisation) :
gardez les vibrations activées ou utilisez un écouteur, les éléments les plus importants vous seront ainsi rappelés sans avoir à fixer l’écran durant tout le trajet.

Restez connectés !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Eloi Duclercq
Eloi est spécialisé dans l'ergonomie des jeux et media interactifs. Il apporte son expertise au pôle recherche Jeux Vidéos et s'intéresse particulièrement aux problématiques liées à la réalité virtuelle.
1 commentaire
  1. Mathieu Forens dit :

    J’aime beaucoup l’idée de ce test.
    Aux vues des Gifs on pourrait penser que la complexité du déplacement jouerait un rôle dans l’allocation de l’attention des participants à ce qu’il se passe autour d’eux, et donc à la détection de la licorne. Le participant n’ayant pas vu la licorne a beaucoup moins de passants à éviter que celui l’ayant vu…
    Vivement des résultats plus détaillés!

    Répondre

Laisser un commentaire

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ? N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *